Rien à voir...

Publié le par Kilgore

... avec le cinéma, mais ce gadget idiot nous a fait la matinée, alors je m'en serais voulu de pas le partager. 

 En clair, entrez vos paroles (en anglais), et le machin chante pour vous (bref, ça me fatigue d'expliquer,  vous verrez bien, le résultat n'est pas toujours réussi, mais quand ça colle...)

Voir ici :

http://www.sr.se/cgi-bin/Src/sing/sing.asp?key=9TVXNTHG

>> Et comme j'ai décidément eu une journée prolifique, au cours de laquelle j'ai, selon mon habitude, longuement médité sur les origines de toute chose en sirotant un café tiède, je soumets cette énigme, que personne n'a pour l'instant réussi à élucider de manière parfaitement satisfaisante :
où les immortels de la saga/série Highlander planquent-ils leurs épées ? Ok, les impers, tout ça (et "dans ton cul" c'est déjà fait). Mais je me souviens clairement en avoir vu, parfois en t-shirt/jean, dégainer sabre/cimeterre/katana etc... sans que ça ait l'air de gêner personne. 
Presque aussi insoluble que l'énigme de mon enfance (qui sont ces putains de snorkies, qui ?)...


Publié dans Intempestif

Commenter cet article

fcamus 19/01/2010 01:54


- soit nous sommes dans une époque révolue, où il est tout à fait naturel de se promener avec un katana / une dague / un estoc (barrer la mention...) sur soi ;
- soit l'affrontement a lieu dans un lieu vachement symbolique, dans lequel il est évident qu'on ne va pas sans armes, surtout qu'on est un immortel ;
- dans tous les autres cas, en particulier lorsque le combat se finit en pyrotechnies vaguement bleutées et clignotantes, les immortels se pointent systématiquement avec un grand manteau, dont ils
se débarrassent au moment crucial (point commun avec les satyres).

Ceci dit, les combats entre immortels sont avant tout des affrontements mentaux, dans lesquels deux mémoires durement éprouvées par cette chienne de vie sans fin s'opposent l'une à l'autre. Le
vainqueur (en réalité celui qui perd la tête) est en général l'autre, d'une part parce que Duncan est le héros et qu'il faut bien nourrir Adrian Paul, et d'autre part parce que la mort est un
soulagement avidement recherché. Meurt celui qui a trop vécu, et qui trouvera enfin la paix de l'âme et des armes, mais sans sa tête. Dans tout cela, l'épée est somme toute très secondaire.

NB : une exception cependant. Dans un épisode, un immortel heel fait d'abord abattre sa cible immortel par des sbires avant de le tuer avec une simili-faucille, si ma mémoire est bonne. Evidemment,
il se fait raccourcir par Duncan. On notera avec profit que lui aussi dissimulait son arme (la simili-faucille) dans une poche de son grand manteau. CQFD, donc.

A bientôt pour une autre excursion à Marne-La-Vallée.


Kilgore 19/01/2010 23:01


Bien, je ne sais qu'ajouter, cela me semble irréfragable... Visiblement, la chose a été soupesée, pensée, transcendée, et je suis heureux de voir que mon innocente question a permis une libération
de la parole et l'expression de cette théorie, qui me semble inattaquable. Merci ;-)